16
Mai

Clipper: L’ERP métier que Serelec recherchait

Peu satisfaite de son précédent progiciel de gestion intégré, cette petite entreprise de mécanique a trouvé chez l’éditeur Clip Industrie une solution plus adaptée à son activité, sans devoir se doter de modules complémentaires.

À la Seyne-sur-Mer (Var), Serelec, une entreprise de huit salariés, est spécialisée, depuis 1982, dans la mécanique de précision, l’usinage à partir de profilés, et la réalisation de pièces ou ensembles mécaniques pour un grand nombre de secteurs d’activités. Désormais, c’est avec le progiciel de gestion intégré Clipper, de Clip Industrie, que cette petite structure, qui réalise 1.2 millions d’euros de chiffre d’affaires, cherche à optimiser son outil de production. En se dotant de son premier ERP, en 2006, les dirigeants de Serelec voulaient se passer du planning papier. Et être plus réactifs, quand « des clients nous demandaient d’avancer les délais en cours de production, par exemple, ce qui nous obligeait à repositionner tout notre planning », se souvient Christophe, fils du gérant de l’entreprise, Jean-Louis Troïa. Seulement voilà, au fil des années, les deux hommes se rendent compte que le progiciel n’est pas suffisamment « orienté métier ». Il fallait alors se doter de modules supplémentaires, qui étaient optionnels. D’autant plus qu’ils « n’avaient pas le même fonctionnement, l’ergonomie était différente, ils n’étaient pas assez intuitifs », regrettent-ils, déçus également de ne pas pouvoir travailler aisément sur la traçabilité matière et les documents associés.

À l’écoute des utilisateurs

Christophe Troïa part alors à la recherche d’un nouveau fournisseur. Pour cela, il s’est servi d’Internet pour opérer une première sélection de solutions. M. Troïa est allé jusqu’à trouver le nom d’utilisateurs, pour chaque éditeur retenu. « Nous avons appelé plusieurs confrères, partout en France, pour les sonder. Nous leur avons demandé les retours qu’ils avaient en termes d’utilisation, s’ils étaient satisfaits du service après-vente, de la hotline, etc. », explique-t-il. De cette enquête, deux sociétés sont sorties du lot. Des démonstrations ont alors été demandées. Le choix s’est finalement porté sur Clip Industrie et son ERP métier Clipper, éditeur que « nous connaissions déjà de réputation », note Christophe Troïa. « Il nous a semblé qu’en terme d’ergonomie, nous étions plus à l’aise sur Clipper, il nous paraissait plus accessible », justifie-t-il. Et d’ajouter: « Il se trouvait qu’autour de nous , des entreprises, travaillant pour Airbus, utilisaient déjà Clipper, et que l’un de nos sous-traitant est équipé d’Hélios erp, un ERP de Clip Industrie, ce qui a fini de nous rassurer ». Encore en cours d’intégration, le dirigeant a déjà pu constater que pour « chiffrer un devis technique, c’est sans commune mesure par rapport à ce que l’on avait avant. »

Source: Jérôme Meyrand, pour Machines Production.
Retrouvez cet article en version complète sur le site de Machines Production.
Site Web de Serelec

Crédit photo: @Machine Production

Partager :