09
Mar

Logiciel EDI: on vous explique tout !

Avant de rentrer dans le vif du sujet nous pouvons légitimement nous demander ce que signifie l’acronyme EDI et en quoi consiste un logiciel EDI ? L’Echange de Données Informatiques (et automatiques) dans le monde de l’ERP représente les échanges commerciaux entre différents sites afin d’éviter les saisies « à la main ». Cela peut donc concerner les commandes, la facturation, ou encore les collaborations. Plusieurs normes existent en ce qui concerne les logiciels EDI, nous citerons en exemple Supply-On ou encore EDIFACT.

Qu’apporte un logiciel EDI ?

L’EDI permet de faciliter les flux d’informations circulant au sein d’une ou plusieurs structures. Les imports/exports de fichier en sont donc facilités ! Tout cela permet à l’entreprise de gagner en productivité et en efficience via la rapidité de traitement des informations et la suppression de maillons dans la chaine d’information. L’utilisation de l’EDI permet donc de libérer des ressources pour des tâches à plus forte valeur ajoutée; plus de fiabilité dans vos données; la conformité des données par rapport à la base de données de vos clients. En effet les multiples saisies augmentent les probabilités d’erreurs. En un mot un logiciel EDI permet un gain de temps dans la production considérable. De surcroit, même si ces logiciels EDI sont souvent utilisés par les donneurs d’ordres, depuis peu les sous-traitants de PME industrielles l’utilisent également pour faciliter les échanges entre eux. Actuellement, les différentes plateformes et logiciels EDI travaillent beaucoup sur la sécurité des données.

L’EDI dans nos logiciels Clipper et Hélios:

Clipper et Hélios possèdent un module EDI leur étant propre. De ce fait tous les messages traités le sont sur les deux produits. Dans les faits cela permet de rendre possible la réception de fichiers des donneurs d’ordres, mais aussi leur extraction et leur intégration dans l’ERP. L’extraction reste cependant propre à chaque ERP. Cela fonctionne comme suit:

  1. Un point d’entrée/de sortie du donneur d’ordre.
  2. Le stockage de ces messages.
  3. La conversion de ces données dans un langage commun à Clipper et Hélios.
  • Exemples de normes concernant ces systèmes d’information: elles permettent de savoir quel type de données sont envoyées. Ces fichiers doivent être rédigés en suivant une documentation bien précise. On pourra citer EDIFACT; ODETTE ou encore Supply-On.

Ayant son point de départ chez les donneurs d’ordres puis chez leurs fournisseurs, le logiciel EDI se démocratise de plus en plus. Avec la suppression des multiples saisies, les commandes et autres messages commerciaux arriveront par ce canal dans le futur. L’État Français demande même des documents dématérialisés. En résumé les échanges commerciaux papier tendent à disparaitre.

L’EDI vous intéresse et vous voulez en savoir plus ? Lisez notre autre article sur la Facturation EDI

Retrouvez l’actualité de Clip Industrie sur notre Site Officiel & sur notre Blog

Partager :